Dernier Jour à New York

Voilà ca y est, c’est notre dernier jour.

Nous avons commencé la journée par nous rendre dans la boulangerie de Dominique ANSEL, inventeur du cronut, mélange de croissant et de donut, malheureusement nous n’en avons pas eu, enfin il faut faire la queue au moins une heure avant l’ouverture pour espérer en avoir un.

IMG_4929

Nous nous sommes venger sur d’autres pâtisseries.

IMG_4930

IMG_4932

IMG_4934

IMG_4935

Petit tour ensuite dans le quartier de SOHO pour rejoindre ensuite le Flat Iron Building

IMG_4939

IMG_4952

Arret au passage dans un resto mexicain

IMG_4948

IMG_4945

IMG_4943

Nous avons ensuite continuer jusqu’à la 42ème en passant par la grande bibliothèque de New York, dont on se souvient dans le film, le jour d’après.

IMG_4966

IMG_4970

IMG_4961

IMG_4969

Passage ensuite obligé par la gare Centrale, magnifique batiment, qui pour les filles représente bien sur le film Madagascar 2.

IMG_4975

IMG_4977

IMG_4983

Chrysler Building, pour moi le plus beau

IMG_4973

Je ne l’ai pas pris en photo, mais il y a une nouvelle tour à New York assez folle car ce sera la plus grande à plus de 400 m, on en voyait pas le haut aujourd’hui il était dans les nuages, mais la tour ne fait que 18 m de large, autant dire rien.

Notre bilan : Un avis tranché d’une ville au travers de notre ressenti

Ben
New York, ville de paradoxe,
magique, effervescente, haute, très haute, lumineuse.
Ici c’est le temple de la consommation, des rabatteurs pour tout, des spectacles de Broadway au barbier,
c’est aussi l’existence par l’exubérance, le sentiment de n’exister que par la différence, il faut forcément être différent pour être, ici le fou est plus fou, le business man est plus business, on casse les codes de la réserve et de la timidité, ici il faut être waouh.
cela me souligne l’importance de se connaitre et d’être bien avec soi même pour ni mal le vivre ni compenser par je ne sais quel too much.

New York c’est Manhattan avec ses quartiers branchés, greenwich, Brooklyn , c’est aussi les financiers en costume cravate, mais c’est aussi toute la population invisible que nous avons eu la chance de côtoyer dans le métro, tous ces immigrés ou fils d’immigrés, où il vaut mieux savoir parler espagnol pour se faire comprendre, tout ces gens en mode jogging, casquette, capuche, voilà la force vive de new York, ils viennent de Harlem du Bronx, on comprend mieux le gout pour la touche française car les femmes ne sont vraiment pas apprêter mais le jogging semble être à la mode.
Le problème et c’est beaucoup moins flagrant en France est qu’on se dit que ces gens auront du mal à s’en sortir car c’est trop, trop ghetto, casquette et capuche plus jogging, la musique à fond sur les oreilles à s’en peter les tympans, des fois on se demandait d’où venait le son car on aurait dit qu’il y avait une sono quelque part.
Le souci est que cela est normal, cela tire vers le bas, on a vu combien de fêlés dans le métro et tout le monde s’en fout, c’est juste normal, ni peur, ni indifférence de la part de gens, c’est juste normal pour eux.

New York est sale, bien plus que paris, mais quand même moins que Marseille.

Au final, on s’y fait à cette ville, voir on s’y attache car elle a autant de bons que de mauvais coté, on retiendra la folie de times square, la ferveur de la messe à Harlem, la gentillesse des gens dans le métro avec les enfants et ce regard toujours porté vers le haut pour trouver un coin de ciel.

Mais bon, ce n’est pas une ville dans laquelle j’aimerais vivre, Paris et Rome restent haut la main dans mon cœur.

Adé

Pour moi New York est une ville aussi attirante que déroutante.
Ce que j’ai aimé:

la vue panoramique à Top of the Rock: un ascenseur rapide qui vous dédramatise la hauteur
la ligne de métro aérienne revisitée en promenade : des vues magnifique et la découverte du street art Newyorkais
Central park : les différentes ambiance dans un même lieu (foret, promenade, escalade, aire de jeu, patinoire, basket, etc….)
boire un verre au Plaza : lieu magnifique
la bibliothèque publique : une architecture splendide, un lieu majestueux
Centrale Station : la plus belle gare que j’ai visité pour le moment
la bienveillance de tous : avec des enfants ou pour des personnes âgées on vous laisse la place systématiquement. Vous êtes perdue et ca se voit, n’importe qui vous demande spontanément si vous avez besoin d’aide.

Ce que j’ai moins aimé:

La démesure, tout est deux fois plus grand et il faut faire le show quoi qu’il arrive, je trouve ca surfait.
la fragilité palpable, on se dit que n’importe qui a n’importe quel moment, peut péter un câble
La sur marque sans classe, ici du nouveau né au pépé on s’habille en marque même si c’est pas harmonieux, même si c’est pas impeccable.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Dernier Jour à New York

  1. Adler dit :

    c’est excellent de vous suivre !
    Et vive la demesure.
    Bise

  2. Ninette dit :

    Moi ce que j’ai aimé : vos photos
    Ce que je n’ai pas aimé : qu’il n’y en ait pas eu plus…. LOL !
    Merci de nous faire partager au jour le jour vos péripéties. Je vous suis à la trace et c’est un vrai bonheur. À très vite pour une nouvelle aventure. Have fun 😄 kiss you all

  3. stephanie pastout dit :

    Ce blog je le lis tous les matins, j’adore les photos et les commentaires… ca donne l’impression de voyager avec vous….bisous

  4. patricia dit :

    super je suis comme Stéphanie je suis presser tout les jours d’aller sur votre blog pour voyager avec vous pleins de bisous de nous deux!!!!!!!!!!!!

  5. elida dit :

    Magnífico, todo, las fotos, los excelentes comentarios que me han hecho soñar con Nueva York. Puedo imaginar y sentir además que estoy cerca de vosotros, o vosotros cerca de mí y de todos los que os seguimos. Es un « hasta luego », en otro lugar, con nuevas experiencias, con nuevas ilusiones. Besos a los cuatro, muy grandes. Allá voy, a donde estéis!!!

  6. Vicenta dit :

    Por fin, encontré como abrir este blog. No me podía perder este fantástico viaje que habéis emprendido, no retrógradais nada,
    seguir así. Los dos soys unos luchadores Ade por ser mujer tienes más, mérito!!! Un abrazo muy fuerte a los cuatro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s