Ile d’Ometepe et San Juan del Sur

Départ de Granada un peu tardif, il dire on serait bien resté plus longtemps que ce soit à Granada ou à l’hôtel.
Bon 15 min de marche sur les routes défoncées pour aller jusqu’au marché pour prendre le bus pour Rivas.
Dans le bus en discutant avec un gars, on se dit que tant qu’à faire autant dormir sur l’ile directement, du coup à l’arrivée à Rivas, on prend un taxi pour le port, là on prend une lancha surchargée de riz où chaque vague fait rentré de l’eau dans le bateau aux pieds des filles.
Arrivés au bout d’une heure, on prend le bus sous la pluie pour rejoindre un hotel qu’on nous a conseillé à San Juan, la finca Venecia.

L’endroit est sympa au bord du lac Nicaragua avec l’un des deux volcans de l’ile à l’arrière, par contre on arrive il fait presque nuit et on est obligé de manger dans le resto de l’hôtel qui est hors de prix.

Oiseau typique de l’ile

IMG_6920

Le lendemain, on fait un tour de l’ile avec un guide, on commence par la réserve chaco verde qui est à quelques mètres de l’hôtel, à peine arrivés on se fait dévorer par les moustiques, la promenade dure une heure et demi et est géniale, on est seul dans le parc, on croise énormément de singes hurleurs, d’oiseaux, de petits perroquets.

Drame écologique, le service des éboueurs local, déjà qu’ici ils brulent tout, papiers, plastiques …

IMG_6923

IMG_6927

Singes hurleurs

IMG_6933

IMG_6943

IMG_6949

IMG_6955

IMG_6960

IMG_6973

IMG_6978

Ensuite, on va voir des pétroglyphes, bon c’est vite fait, ensuite on est allé à ojo de agua, une piscine d’eau naturelle, super sympa et très rafraichissant.

IMG_6987

IMG_6996

IMG_6989

IMG_6999

IMG_7003

IMG_7005

IMG_7016

IMG_7028

IMG_7047

On a eu la chance le lendemain matin de voir l’ile un peu plus dégagée en partant tôt le matin.

IMG_7048

IMG_7050

L’ile d’ometepe est très touristique, on trouve peu de choses pas cher, les activités sont sympas mais on est un peu restés sur notre faim.

Le lendemain on prend deux bus pour aller à San Juan del sur.
Un monsieur d’un certain âge nous aborde dès la sortie du bus et nous propose un logement, cool pour 25 dollars on a un petit 3 pièces à deux pas du centre ville.

La plage est sympa mais pollué par les rejets de la ville, on réserve un tour pour aller voir les tortues pondre avec casa oro.

Le soir venu, nous nous rendons avec un groupe d’une vingtaine de personnes dans un camion à la plage de la flor, à 20 km de là mais 1 h de route.
La flor est une des 7 plages au monde où la tortue olivatre, tortue en voie de disparition vient pondre, on est au meilleur moment pas hier plus de 6000 tortues sont venus pondre sur la plage.

Nous avons au préalable vu une vidéo sur les tortues pour nous expliquer leur mode de reproduction et les dangers qu’elles encourent notamment les voleurs d’œufs.

Nous arrivons donc sur la plage, heureusement la lune éclaire bien, nous sommes tous équipés de lampes rouges pour ne pas effrayer les tortues.

Et là ce sont des vagues de tortues que nous voyons arrivés, il y a celle qui montent et celles qui retournent à la mer.

Le spectacle est impressionnant, presque gênant, on a l’impression de rentrer dans l’intimité.

On a la chance également d’avoir l’orage qui éclate au large, du coup le spectacle est impressionnant.

IMG_7055

IMG_7058

IMG_7071

IMG_7079

IMG_7086

IMG_7122

IMG_7126

IMG_7141

En rentrant les filles s’endorment, c’est pas grave demain c’est journée repos avant le départ pour le costa rica.

Par contre, galère l’appareil photo montre des signes de faiblesse, du coup on ira surement voir un réparateur au costa rica, déjà que l’objectif grand angle déconnait et que j’ai du le réparer, bon au passage j’ai réussi à casser un circuit imprimé et du coup l’autofocus déconne, tant pis on fera en manuel, c’est pas gênant pour un grand angle.