Route CA 1

Nous voilà revenus sur la côte à Carmel by the sea, superbe ville de bord de mer dont Clint Eastwood a été le maire dans les années 80.

La cote est belle, bien entretenu, de magnifiques villas, une superbe plage, nous en profitons pour s’arrêter et jouer avec les filles les pieds dans l’eau.

IMG_2300

IMG_2304

IMG_2306

IMG_2311

IMG_2321

IMG_2314

IMG_2322

Le coin nous rappelle un peu la bretagne, le climat est un peu le même, frais avec une eau fraiche, à la différence que la faune ici est incroyable, le temps d’une balade sur la plage, on a vu un phoque pointé le bout de son nez et un dauphin nagé dans la baie, le tout avec les rapaces qui volent au dessus de la côte.

Ici, le bord de mer est 10 à 15 degrés plus frais que 10 km dans les terres, on passe de 20 à 35 degrés en 15 minutes.

IMG_2323

IMG_2327

Le lendemain nous prenons la route pour la fameuse CA 1, route de bord de mer sur plus de 160 km, la route est magnifique, bien que la brume très présente, ce sont de vrais nappes que l’on traverse.

IMG_2354

IMG_2336

IMG_2339

IMG_2341

IMG_2343

IMG_2349

IMG_2359

Quand le soleil réapparait entre deux nappes de brumes la vue est magnifique.

IMG_2371

IMG_2380

La cote est très sauvage, très peu de construction, à tel point que des éléphants de mer ont pris possession de certaines plages.

Ils sont nombreux et font d’étranges bruits.

IMG_2384

IMG_2389

IMG_2407

On a dormi à Morro Bay au bord de mer mais le brouillard était encore de mise.

Le lendemain départ pour Séquoia National Park, un peu plus de 3 heures de route le matin pour arrive à tulare, on mange puis part pour sequoia à 1 h de là, sur le chemin on voit une rivière sympa où les gens se baignent et il y a 39 degrés au thermomètre, du coup en arrivant au parc et en voyant que le sequoia sont encore à une heure de route, on décide d’y venir le lendemain et d’aller se baigner.

L’endroit est sympa, bien que très sale.

IMG_2456

IMG_2469

On a traversé 4 fois la californie pour l’instant d’est en ouest et l’inverse, et on a pas pour l’instant cette vision de la californie des plages et autres, pour l’instant c’est pour nous un immense désert, dont de très grandes vallées ont été transformées en verger et champs agricoles, on voit des armées de travailleurs mexicains dans les champs.

On voit que c’est un jardin d’eden transformé en désert par la surexploitation de l’eau, la plupart des rivières que l’on croise sont asséchées, et nous ne sommes qu’en juin, les champs sont malgré tout arrosés par l’eau des barrages ou par le captage des nappes phréatiques.

On voit partout dans la région où nous sommes des panneaux réclamant la construction de nouveaux barrages avec pour slogan, no water, no jobs, et des vastes champs désertiques abandonnés.

Cà c’est la californie sur des centaines de kilomètres

IMG_2427

Un lac alimentant des champs d’orangers, on voit bien le trait sur le rebord avec le niveau d’origine

IMG_2476

Demain, séquoia.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s