Trinidad

Nous prenons le bus Viazul jusqu’à Trinidad, à peu près 1h30 de route.
Nous avons mangé dans un restaurant à touriste tout ce que l’on n’aime pas puis avons visité la ville, magnifique.
On a été ensuite à la banque, obligé on commence à être à court d’espèce et après, devant la boutique internet pour se connecte au wifi, comme les dizaines de personnes devant, il me fallait me connecter à tripadvisor pour trouver notre Q.G pour manger. Je ne supporte plus aller dans les restos à touristes où on nous prend pour des portes monnaies sur pattes.

IMG_3502

IMG_3504

IMG_3508

Joueurs de dominos

IMG_3509

IMG_3512

IMG_3514

Le téléphone, très important pour les cubains !

IMG_3519

Du coup, on a trouvé San José, dans le centre, très bon pas cher, plein bien sûr, on y a retrouvé des gens croisés dans le bus à Vinales, c’est marrant de voir que l’on se suit. On a croisé aussi des bretons de Lamballe pâtissier chocolatier, famille Mercier, très sympa, on les avait croisés lors de la ballade à cheval à Vinales.

San José

IMG_3527

IMG_3530

Le lendemain, nous sommes allés à la playa Ancon, à 12 km de Trinidad, le taxi, Augustin, recommandé par la casa est très sympa.

IMG_3531

En fait, Cuba est très facile, on va de casa en casa sur les recommandations de nos hôtes, ils nous commandent les taxis et nous recommandent les excursions à faire, du coup tout est très facile même sans prévoir.

La plage est superbe, l’eau très claire et un beau sable, nous louons des transats à 2 CUC le transat pour la journée, pas cher !
On y passera aussi la journée du lendemain tellement la plage est agréable.

Par contre là aussi l’écologie n’est pas au rendez-vous et pourtant il y a des poubelles sur la plage.
C’est dommage car tout y est, un bar de plage très sympa, des parasols partout sur la plage. Mais les cubains venus profité du week end, jettent les cannettes vides à côté d’eux, les couches sales aussi, cela ne les gêne même pas de passer la journée au milieu de leur porcherie et là où c’est dommage c’est quand on met le masque pour aller sous l’eau, la mer est une déchetterie. C’est navrant vu la beauté de la plage. Les cubains ont un patrimoine exceptionnel dont ils n’ont pas conscience et dont ils ne prennent absolument pas soin.

Sur la plage, il y a des vendeurs de tout, il y a les vendeurs de pizza, de litchee, même le vendeur de coquillage qui arpentent la plage de l’eau jusqu’aux épaules, avec les palmes sous les bras, le gars pas trop crédible mais ça nous a bien fait marrer.
Mais bon nous avons quand même passé deux jours formidables à la plage.

IMG_3781

IMG_3789

IMG_3791

IMG_3794

IMG_3796

IMG_3800

IMG_3808

Trinidad

<img src="https://allolemonde1.files.wordpress.com/2015/08/img_3544.jpg" alt="IMG_3544" width="640" height="427" class="alignnone size-full wp-image-254

IMG_3572
8″ />

IMG_3542

IMG_3557

IMG_3558

IMG_3568

IMG_3569

Le lendemain, nous avons prévu du cheval, nous voilà donc parti à 10 h pour au final plus de 5 h de cheval. Les paysages sont magnifiques, nous sommes allés jusqu’à une très belle cascade, l’eau est belle, fraiche ça fait du bien, au final mieux que l’eau de mer qui est à 28 degrés, faut dire à Trinidad nous avons plus de 35° tous les jours et au moins 28° dans la chambre le soir.

IMG_3586

IMG_3593

IMG_3601

IMG_3608

IMG_3612

IMG_3616

IMG_3624

IMG_3634

La balade à cheval fut très sympa bien que notre guide était moins avenant que celui de Vinales, on sent qu’ils n’ont pas la même approche du tourisme.

A vinales, avec le recul, on se rapproche du tourisme de masse, un circuit bien organisé avec la visite du cultivateur de tabac pour les cigares, les Mogotes, le marchand de café, on sent que c’est business à fond du coup le guide est très sympa !!!

A Trinidad, ils sont encore entre deux eaux, la ballade hyper sympa, la cascade top, et pas d’arrêt piège à touriste mais du coup le guide est moins avenant, surtout l’au revoir très froid.

Bref, la ballade fut super cool, on a tous aimé même si le fessier a encore pris un coup avec 5 heures de cheval, le prix était intéressant 70 CUC pour nous 4.

Le lendemain, on doit aller à l’immigration pour prolonger la carte de tourisme comme nous restons plus d’un mois à Cuba.
Nous en profitons pour faire un bon tour dans cette superbe vieille ville qui feta ses 500 ans l’année dernière et qui est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité.

IMG_3652

IMG_3653

Chaque quartier est numéroté et à son comité de la révolution

IMG_3654

IMG_3655

Deux époques cote à cote !!!

IMG_3656

Les cubains sont fans du barca et du real madrid

IMG_3657

IMG_3660

IMG_3661

IMG_3664

IMG_3666

IMG_3669

IMG_3683

IMG_3685

IMG_3691

La salle de classe

IMG_3693

IMG_3696

Dans la vieille ville, cela me fait marrer les joueurs de musique qui jouent trois notes quand on passe puis s’arrête dès qu’il n’y a plus de touriste, la passion de la musique est bien loin !!

Il y a aussi les papys qui prennent la pose avec un cigare dans la bouche pour la photo, payante bien sûr.
Pour le restaurant, nous avons notre QG, San José, qui est toujours plein quand les autres restaurants de la ville sont vides ou quasiment, bien sûr il est bien référencé notamment sur trip advisor, la déco est sympa, tout est bon et les plats par chers entre 4 et 6 CUC et bien sûr il répond aux 2 critères primordiaux, aucun rabatteur ne le propose et il y a du monde.

Un truc de fou aussi, c’est les écarts de prix, à titre d’exemples, une pizza dans une boutique dans la rue 10 cts, une bouteille d’eau 50 CL 1 €, une bouteille 1,5 L 1,5 €, une coupe de cheveux 30 cts, une paire de chaussure adidas, 100€, un frigo le même prix qu’en France, une nuit pour 4 dans une casa 20 €, un café dans la rue 2 cts, au resto 1 €

Les prix dans les boutiques de rue, payable en pesos cubains sont très bons marché mais concernent que les produits de première nécessité, par contre les produits type chaussure ou électroménager son au même prix qu’en Europe.

Un autre truc, est le regard des cubains dans la rue sur les filles, alors sur Andréa d’abord car elle est blonde et il y en a pas ici et ensuite sur les chaussures, c’est la première chose que les Cubains regardent.

Un autre constat est la vision qu’ont notamment les cubains des casas des touristes. Adé qui discute avec notre hôte ici à Trinidad, lui fait comprendre gentiment que Jade et Andréa ont des chaussures qui doivent couter très cher. Adé lui demande pourquoi tout le monde regarde leurs chaussures. Barbara explique que les chaussures à Cuba sont extrêmement chères et que justement sa petite fille qui commence l’école en septembre n’en a toujours pas trouvé. Nous notons quand même que les tenants de casas qui marchent sont une caste riche de Cuba, mais pour elle, la vision est que les touristes ont de l’argent.

Posons-nous à l’inverse deux minutes, le matin deux ou trois employés de maison préparent et servent le petit déjeuner, puis font le ménage, et dans chaque casa, pareil plusieurs employés de maisons travaillent dans les casa, donc à l’inverse pour moi, eux sont riche. Qui en France peut se targuer d’avoir plusieurs employés de maisons, même dans les gites pour comparer !!!

Par contre, tous disent que pour eux la période est meilleure, rien à voir avec le Cuba des années 90

Le bulletin de note de CP d’andréa fait maison

IMG_3701

IMG_3702

IMG_3704

IMG_3706

IMG_3709

IMG_3712

Le lendemain, nous prenons le train pour la vallée de los Ingenios, cela devait être un train à vapeur mais nous avons le droit à une locomotive diesel à la place, dommage, le train suit cette vallée magnifique, ancienne vallée de plus de 70 moulins et de culture de la canne à sucre.

IMG_3717

IMG_3723

IMG_3730

Un des rares trains où tu peux t’accrocher derrière pendant qu’il roule!!!

IMG_3740

IMG_3741

Nous arrivons jusqu’à une tour de plus de 43 m érigée il y a presque 200 ans par un négrier, eh oui malheureusement cuba est aussi un haut lieu de l’esclavage.
La vue d’en haut est magnifique.

IMG_3748

IMG_3750

IMG_3755

IMG_3757

IMG_3759

IMG_3760

IMG_3774

Le train poursuit sa route jusqu’à une hacienda, sans intérêt sur le coup et avec un repas médiocre et cher, ce n’est qu’après en lisant le routard que j’ai appris qu’il s’agit d’une ancienne maison de maitre du temps des esclaves, dommage qu’à aucun moment les touristes n’en soient informés.

Le lendemain, nous sommes retourné à la plage à Ancon, l’eau encore très chaude, et le temps magnifique, j’ai quand même réussi l’exploit de me faire piquer par une méduse sur le nez, sur le coup c’est atroce.

Les 7 jours à Trinidad seront au final passer très vite, il faut dire on a toujours été occupé, cela nous a permis de bien connaitre la ville qui vaut vraiment le détour.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s